-
- -
-
-
- - -

Pour voir cette vidéo, vous devez télécharger la dernière version d'Adobe Flash player.

Chamonix (F) – Cabane du Trient (CH)

Ils ne se connaissent pas et partagent un rêve à la limite du raisonnable : relier skis aux pieds Chamonix à Zermatt, les deux capitales de l’alpinisme. Une douzaine de randonneurs encadrés par deux guides d’exception, notamment Erhard Lorétan, le troisième homme à avoir gravi les quatorze 8'000 mètres de la planète. Première journée, premier col et première grosse surprise pour nos randonneurs du dimanche : descendre une pente verglacée de plus de 45 degrés... avant d’attaquer le col suivant.

Les images

Cliquez sur une image pour accéder au diaporama

Le refuge

La cabane du Trient est perchée à 3170 m. Elle a été construite en 1933 en remplacement de la cabane Julien Dupuis et inaugurée l'année suivante. Elle a été entièrement rénovée en 1975 pour être enfin agrandie en 2006. Elle est la propriété de la Section des Diablerets du Club Alpin Suisse. La cabane du Trient est située en Valais, en bordure du plateau glaciaire du même nom.

Voir tous les refuges

Le journal de l'épisode

mardi 21 avril 2009
Grand Montet - Col du Chardonnet – Fenêtre de Saleina et Cabane du Trient

Réveil à 6h20 sous le soleil et déjeuner à 6h30 dans une humeur « matinale ». A 7h30 départ pour le téléphérique du Grand Montet. Puis longue attente jusqu’à l’ouverture du téléphérique à 8h30. Arrivée à 9h30 au sommet du Grand Montet à 3'500 m d’altitude. Notre premier effort est une belle descente d’environ 1h30 partiellement poudreuse en direction du Glacier d’Argentière. Première difficulté pour une participante qui a de la peine à skier hors piste avec des skis neufs qu’elle n’avait jamais testés.

Ensuite pour une première entrée en matière avec les peaux de phoque, c’est une montée très raide +800 m et des conversions techniques que nous affrontons pour atteindre le Col du Chardonnet. Ceci a représenté un effort de 3h00 entrecoupé par des prises de vue des cameramen ainsi que de l’hélicoptère. Un peu avant d’arriver au col, j’ai eu un grand « coup de barre » et le guide m’a tiré à l’aide d’une corde. Puis arrivée au Col ou nous profitons de notre pique-nique bien mérité et une longue attente s’ensuit ainsi qu’un peu de tension nerveuse car la face nord du Col du Chardonnet ne peut pas être descendu à skis mais en rappel avec les skis sur le dos ! C’est une descente à 50-60 degrés de plus de 150m. Au bas de cette difficulté, un cri de joie et beaucoup de satisfaction pour avoir passé la première vraie difficulté de l’étape. Ensuite, nous longeons à ski en direction de la Fenêtre de Saleina avant de remettre nos peaux de phoque pour arriver au pied de la Fenêtre de Saleina que nous gravissons à pieds avec les skis sur le sac à dos.

A partir de cette montée à pied et pour toutes les autres montées à pied qui suivirent, j’ai eu droit à un traitement de faveur car le guide me porta mes skis. La Fenêtre de Saleina atteinte, nous descendons à skis au pied de la Cabane du Trient. Une nouvelle fois nous mettons nos peaux pour une dernière montée jusqu’à la Cabane du Trient que nous atteignons à 18h00. A peine le temps de ranger les skis et d’entrer dans la Cabane que le temps se couvre et qu’il se met à neiger. Pendant la journée, nous avons vu des avions se poser sur les glaciers et pendant cette journée nous avons appris qu’un de ces avions s’était pris dans la neige et la glace et qu’il avait besoin de guides pour ramener l’équipage à la cabane du Trient car ils étaient entourés de crevasses. Après un excellent souper, un briefing nous apprend l’heure du lever du lendemain fixé à 5h45.

Axel, le benjamin du groupe

Lire tout le journal

-

tout le journal 2009

le concours 2009

toutes les videos 2009

tout les refuges 2009

tout le journal 2009

le making off 2009

le team 2009

la haute route 2006

-
- - - - -